Ateliers

Les ateliers pédagogiques de Cosmo'Note s'inspirent de l'esprit du Trivium & du Quadrivium, qui sont les 7 arts libéraux, c'est à dire les 7 disciplines de l’enseignement médiéval, héritées du pythagorisme antique et sur lesquelles toute la culture arabo-occidentale s'est forgée. Le trivium – ou triple voie – concerne le pouvoir de la langue. Comprenant la grammaire, la dialectique et la rhétorique, il est indispensable pour aborder le quadrivium – ou quadruple voie – qui, lui, aborde le pouvoir des nombres. Le Quadrivium englobe ainsi arithmétique, géométrie, musique et... astronomie ! Ne pas maintenir d’équilibre entre les Arts et les Sciences au sein de notre société est un danger pour bien au delà de ce que représente l’humanité. L’art permet de jouer et la science permet d’apprendre. Jouer, c’est comprendre, comprendre c’est apprendre et apprendre c’est respecter.

Méthode optique de détermination des intervalles musicaux par Jules Antoine Lissajous
géométrie vibratoire


notions-clefs
# vibration
# note et intervalle de musique
# consonance et dissonance
# optique géométrique
# courbes paramétrées

descriptif
Jules Antoine Lissajous, un savant du XIXème siècle, a imaginé une expérience très belle et peu connue : sa méthode optique de détermination des intervalles musicaux.
Par des expériences simples, le public sera amené à comprendre les définitions de note et intervalle de musique, pour découvrir cette magnifique expérience de géométrie vibratoire !

déroulé
1/ Découverte des familles d’instruments de musique par un jeu de classement
2/ Défis et expériences pour comprendre et définir une note de musique
3/ Expériences auditives pour comprendre la notion d’intervalle de musique, c’est à dire la « distance » entre 2 notes
4/ Présentation et manipulation de l’expérience de Jules Antoine Lissajous d’après le « Traité de physique élémentaire » de Ch. DRION et É. FERNET, Paris G.MASSON Éditeur, 1877

public
À partir de 8 ans.

durée
1 heure.

Fiche atelier à télécharger

Le compas parfait d'Abu Sahl Wayjan ibn Rustam Al Quhi
mathématiques mécaniques


notions-clefs
# histoire des sciences > échanges grécos-arabes
# optique > lentilles, foyers
# géométrie > courbes géométriques planes
# astronomie > trajectoires planétaires
# philosophie des mathématiques > cadre axiomatique

descriptif
Droites, cercles, ellipses, paraboles et hyperboles sont des courbes géométriques que l’on retrouve dans la Nature, mais qui ont aussi des applications techniques au quotidien.
Grâce à de petits défis, l’exploration de l’histoire des outils de construction de ces courbes géométriques amènera le public à découvrir une machine géniale permettant de tracer toutes ces courbes : le Compas Parfait d’Abu Sahl Al Quhi, savant perse du Xème siècle.

déroulé
Cet atelier de 3/4 d’heure se déroule en 3 parties.
1/ Découverte des coniques d’Apollonius de Perge (cercles, ellipses, paraboles, hyperboles) à partir d’un cône tronqué et accompagnées de leurs applications dans la vie courante.
2/ Exploration grâce à de petits défis des différents outils de construction pouvant tracer les différentes coniques.
3/ Présentation et manIpulation du Compas Parfait d’Abu Sahl Al-Quhi à partir du livre de Philippe Abgrall « Le développement de la géométrie aux IXè-XIè sicles : Abu Sahl Al-Quhi », Éditions Albert Blanchard Collection Sciences dans l’Histoire.

public
À partir de 12 ans.

durée
1 heure.

Fiche atelier à télécharger