Clownférences

Les clownférences sont des sortes de conférences-spectacles d'humour scientifique et musical, sérieuses mais où on rigole un peu quand même, voire pas mal en fait. Agrémentées d’expériences scientifiques en direct, enrobées d’un nappage de tchatche expérimentale, saupoudrées de sons plus ou moins organisés entre eux – ce que les Terriens appellent communément la musique – les clownférences deviennent des clownférences scientizikes ! La Cie Cosmo'Note propose un cycle de clownférences intitulé Mais qu'est-ce qu'on fout là ? Et oui, qu'est-ce qu'on fout là, chacun de nous, perdu dans l'immensité de l'Univers...

Super amas de la Vierge

Groupe local

Voie lactée

Soleil

Terre

planete terre

Le Grand Détraqué, sorte d’entité capitalo-plasmique très très méchante, propage staracadémisation des Arts et staracatomisation des Sciences à travers la matière grise de toutes les créatures de tout l’Univers en aspirant leurs connaissances cérébro-synaptiques.
Famines nombreuses et catastrophes naturelles, écologies déconnectées et pollutions irréversibles, téléréalités imbécilisantes et virtualités augmentées, réseaux asociaux et guerres fratricides : telles sont certaines des conséquences néfastes des plans sournois et maléfiques du Grand Détraqué.
La planète Terre, première cible cognitive du Grand Détraqué, est particulièrement atteinte par un non négligeable dérèglement musico-cosmique du système existentialo-psycho-philosophique de ses habitants, vous, les terriens.
Heureusement, les Multimètres de l’Univers arrivent sur Terre.
Envoyés par le Grand Attracteur, sorte d’entité cosmo-symbiotique très très gentille du confluent virgo-galactique supra-local, ils déjouent les plans sournois et maléfiques du Grand Détraqué.

Les contextes planétaires dans l’Univers, et en particulier le mal être cosmique régnant sur Terre, n’ont pu qu’inciter le Grand Attracteur à confier aux Multimètres de l’Univers une série de missions délicates, avec un but très clair et une méthode bien précise.
Leur but ? Rétablir la symbiose galactico-vibratoire en phase avec l’onde musico-cosmique thêta bémol afin de transformer les méchants qui n’aiment pas le bien en gentils qui n’aiment pas le mal, car moins les pas méchants sont plus gentils, plus ils sont moins méchants…
Leur méthode ? Réharmoniser le système existentialo-psycho-philosophique de toutes les créatures de tout l’Univers afin d’en raviver l’esprit critique par la connaissance et la pratique des Arts et des Sciences.
Mais, au fait… qui sont les Multimètres de l’Univers ?
Originaires de Systêmæ D, une planète en orbite autour de l’étoile Yå+K perdue dans l’espace-temps très beaucoup lointain du futur antérieur presque parfait, il s’agit de Capitaine Stœtöskov et Monsieur D.

  • Monsieur D.

    Bienfaiteur galactico-vibratoire

    Il aime le miel et les abeilles

    CV de Monsieur D.
    Âge : indéterminé
    Formation : CAP de bienfaiteur galactico-vibratoire, doctorat en ‘pataphysique des particules (directeur de thèse : Robin des Bois)
    Profession : envoyé spatial malencontreusement oublié dans le passé décomposé des terriens
    Compétences : il parle beaucoup, fort et vite
    Loisirs : il aime le miel et les abeilles Here
    • Capitaine Stœtöskov

      Bien fêtard musico-cosmique

      Il aime le poney et la bière

      CV de Capitaine Stœtöskov
      Âge : pas mieux
      Formation : BEP de réharmoniseur musico-cosmique, diplômé de l’école mégapolytechnique (directeur de thèse : Mac Gyver)
      Profession : pilote du fameux vaisseau trans-temporel Pigeon Millenium équipé de réacteurs turbo-fréquentiels
      Compétences : il parle peu, doucement et lentement
      Loisirs : il aime le poney et la bière

      Afin de passer plus inaperçus auprès des terriens, Capitaine Stœtöskov et Monsieur D. ont morpho-téléchargé l’anatomie des humains. En effet leur apparence véritable pourrait heurter la sensibilité des plus jeunes. La légende raconte que Monsieur D. aurait ainsi infiltré les pythagoriciens pendant plusieurs centaines d’années, vers le Sud-Est de la France, sorte de zone virtuelle avec des frontières bien réelles. Certains terriens le nomme le savant de Marseille.

      C’est donc lors de son long séjour chez les terriens, caché parmi eux, que Monsieur D. glane et sauvegarde tout leur savoir afin de leurs retransmettre lors des missions de réharmonisation.
      Toutes ces missions, planifiées par le Grand Attracteur, sont articulées autour de cette question fondamentale qui nous concerne toutes et tous : Mais qu’est-ce qu’on fout là ? Bordel de mmm… Merci de coopérer.

      0/ Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

      Mission à caractère propédeutique, Mais qu’est-ce qu’on fout là ? est une interrogation que chaque être vivant doué de conscience, comme vous chers terriens, se pose et à laquelle plusieurs domaines de réponse sont possibles : le spirituel, le rationnel et l’émotionnel. Qu’est-ce que la religion ? Qu’est-ce que la science ? Qu’est-ce que l’art ?
      # Préhistoire, histoire des mythes et religions, épistémologie, art préhistorique…

      1/ D'où venons-nous ?

      Terriens, cette mission vous raconte votre histoire cosmique, l’histoire de la matière qui vous compose, à travers l’évolution des étoiles et des planètes. D’où venons-nous ? alimente cette vérité que nul ne peut contredire, qu’est la cosmicité de la Vie.
      # Histoire de la matière, évolution des étoiles et lien avec l’apparition de la Vie, planétologie, radioactivité…

      2/ Comment communiquons-nous ?

      Hola, Buon giorno, Salam alaykoum, etc… Voilà quelques manières de se dire bonjour entre terriens. Mais la communication n’est pas réservée aux êtres doués de conscience : les êtres photosynthétiques communiquent également entre eux. Et un simple caillou, a-t-il communiqué avec l’endroit vers où il a chu ? Comment communiquons-nous ? est la mission qui explore des domaines inattendus de la communication.
      # Langues, accents, communications végétales, langage de la Nature…

      3/ Chut ! Le nombre d'Or...

      Un, deux, trois, quatre. Voilà les quatre premiers nombres entiers naturels, universels, communs à tous les peuples de l’Univers. Mais vous, terriens, comment les avez-vous représentés ? Quelle symbolique leurs avez-vous attribuée ? Existe-t-il d’autres nombres que les nombres entiers ? Chut ! Le nombre d’Or…va et vient dans l’espace et dans le temps à la rencontre de ce concept, tant magique et mystérieux que puissant et dangereux : le nombre.
      # Histoire du concept nombre, nombres rationnel et irrationnel, nombre d’Or, nombres premiers, trivium & quadrivium…

      4/ Sans lumière, on voit rien !

      En voilà une évidence pour les terriens d’aujourd’hui ! Mais ce n’a pas toujours été le cas. Ce concept flou très lié à ses débuts à celui de la vision s’est peu à peu émancipé pour devenir une substance : la lumière. Sans lumière on voit rien ! retrace l’histoire de la lumière jusqu’à de nouvelles observations embarrassantes non élucidées par les théories de l’époque.
      # Histoire et évolution du concept de lumière, ondes longitudinales et transversales, corpuscules, débats historiques…

      5/ Rien n'est pas relatif !

      Terriens, votre planète tourne sur elle-même, vous tournez autour du Soleil et ce dernier tourne autour du centre de votre Galaxie, la Voie Lactée. Tout bouge dans l’Univers. Mais l’Univers, lui, il bouge ? Rien n’est pas relatif ! aborde la science du mouvement, c’est à dire de la matière dans l’espace et dans le temps, jusqu’à ce grave problème de la gravité.
      # Histoire de la notion de mouvement, découverte de la gravité, invariance de la vitesse de la lumière, relativités…

      6/ Plutôt Bohrien ou Einsteinien ?

      Terriens, la matière qui vous compose semble posséder des comportements inhabituels à une échelle microscopique. Une théorie permet de prédire ces comportements : c’est la mécanique quantique. Cette théorie est-elle également descriptive ou se contente-t-elle d’être seulement prédictive ? plutôt Bohrien ou Einsteinien ? expose ce débat de philosophie expérimentale entre ces 2 terriens que sont Bohr et Einstein.
      # Histoire de la genèse de la mécanique quantique, débat Bohr/Einstein, philosophie expérimentale, maîtrise de la matière…

      7/ Dans le piano tout est faux !

      La musique. Quelque chose cloche dans la musique. Peut-être est-ce cette perpétuelle recherche de perfection inatteignable qui fait de la musique un art à part ? Quoi qu’il en soit, terriens, nous sommes au regret de vous annoncer que nous allons vous démontrez cette désastreuse conclusion : Dans le piano tout est faux !
      # Spéculations musico-cosmiques du pythagorisme, histoire de la construction des gammes et des tempéraments, harmoniques…

      8/ La vie, c'est mortel !

      Quoi de plus mortel que la Vie ? Pas grand chose puisque ne peut être mortel que ce qui est vivant… Terrien, t’es pas rien, t’es vivant ! Et ça c’est beau ! C’est précieux comme cette substance hélicoïdalement énigmatique !
      la Vie, c’est mortel ! est la mission qui traite de l’évolution de ce phénomène à la croisée des questionnements scientifique et théologique : la Vie.
      # Théories de la Vie (évolution, créationnisme…), hérédité, histoire de la génétique, exobiologie…

      9/ Où allons-nous ?

      Terriens, votre planète court un grand danger provoqué par le Grand Détraqué. Le constat est grave. Vos océans commencent à déborder alors même que l’eau devient une denrée rare. Le climat se réchauffe alors même que la Terre entre en période de glaciation. Les guerres se multiplient alors même que la démocratie s’impose partout. La surconsommation énergétique s’amplifie alors même que la transition énergétique s’enclenche. Il est temps pour vous de choisir, et le choix n’étant pas mathématisable, il faut réfléchir, donc… où allons-nous ?
      # Construction des savoirs, écologie, climatologie, systèmes économiques, mathématiques électorales…

      Le cycle de base comprend les 3 clownférences 1, 2 et 9.
      Le cycle court comprend les 5 clownférences 0, 1, 2, 7 et 9.
      Le cycle long comprend les 8 clownférences 0, 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9.
      Le cycle vraiment très très long comprend les 10 clownférences.
      Le cycle à la carte comprend des clownférences au choix.

      Alban Nénon alias Monsieur D.

      Alban Nénon se passionne pour les sciences contemplatives depuis sa naissance. Enfant il veut être savant-inventeur ; à l’adolescence, architecte-musicien-apiculteur et au lycée astrophysicien. Il continue la pratique musicale dans un cadre familial et s’inscrit en fac de physique à Marseille, puis Orsay. Après ses études, il se relance dans la musique, se forme à la médiation scientifique auprès des Petits Débrouillards, activité pour laquelle il s’enrichit et s’investit énormément en tant qu’animateur, formateur et concepteur d’outils pédagogiques. Il reprend ensuite des études d’ethnomusicologie au Conservatoire Supérieur de Musique de Salamanque en Espagne, puis à l’Université du Mirail à Toulouse. Il dirige des projets musicaux, conçoit des outils pédagogiques autour des rayons cosmiques, de la nucléosynthèse stellaire, de la construction de la gamme de Pythagore, de l’acoustique musicale… Depuis fin 2011, il cogite à faire un spectacle transdisciplinaire et se spécialise en autodidacte aux liens entre l’histoire de la construction des gammes musicales et les connaissances mathématiques et astronomiques dans l’Antiquité. Il suit des ateliers et stages de clown qui l’amènent à imaginer un cycle de spectacles — les clownférences — intitulé Mais qu’est-ce qu’on fout là ? Il fonde naturellement l’association Cosmo’Note qui réunit ses 2 raisons de vivre : l’astronomie et la musique.

      Besoins techniques
      Espaces scénique minimum > largeur = 3m ; profondeur = 2m ; hauteur = 2m50
      Obscurité totale (salle ou il est possible de faire le noir)
      Spectacle autonome en son et lumière (2 prises secteurs 220V)
      Loge (ou équivalent) avec accès à l’eau
      Montage > 2h
      Démontage > 1h30
      Repas à terminer minimum 1h avant la représentation

      Toutes les dates sur l’AGENDA

      Je voudrais un devis pour :
      le cycle courtle cycle longle cycle vraiment très longune ou des clownférences à la carte