• Clownférences Scientiziques
  • Musique anti-gravifique
  • Randonnées astromusicales
  • Ateliers ludico-pédagogiques
  • Expositions contemplatives
  • Laboratoire populaire
  • E.R.R.E.U.R...

ArtsSciencesPhilosophieHumourSociété

Découvrir !

À propos

Cosmo’Note est un subtil mélange entre émotion et raison, entre esprit et matière, entre Cieux et Terres, entre humour et sérieux, entre Noirs et Blancs. Cosmo'Note offre au public Terrien un large choix de divertissements aussi intellectuels que festifs, et d’activités aussi manuelles que cérébrales.

Des clownférences scientiziques...
Les clownférences — sortes de conférences-spectacles un peu gesticulées sur les bords — organisées dans un cycle intitulé Mais qu’est-ce qu’on fout là ? Bordel de m… enrichissent ta culture générale, scientifique, musicale, philosophique et même politique avec une bonne dose d’humour et de baffes existentielles.
Des ateliers pédagogiques...
Les ateliers pédagogiques sont là pour toi : que tu sois petit ou grand, gentil ou même méchant, entre potes ou avec tes parents, pour comprendre les choses en s’amusant tout en calculant, pour faire des liens concrets entre des disciplines qui te paraissent si éloignées ­— comme par exemple la musique et l’astronomie…
De la musique antigravifique...
La musique, sous forme de concerts et de jam sessions, et dont le son titille tes tympans jusqu’à te décoller les pieds du sol — en passant par divers mécanismes non encore élucidés comme cette transe musico-orgasmique provoquée par ce simple mouvement de cellules ciliées — est ainsi un très bon remède anti-gravité.
Des expositions contemplatives...
Les expositions, d’instruments de musique, ou encore d’expériences scientifiques historiques (mais oubliées) reconstituées par les recherches du laboratoire populaire, sont guidées par un guide réel, vivant et non numérique qui communique par de riches et vifs échanges vraiment verbaux et non par une voix en signal carré microsoftée.
Des randonnées astromusicales...
Les randonnées astromusicales ou randonotes sont là pour te rappeler ce que sont les sciences contemplatives tant appréciées par Pythagore. Un petit concert sous les étoiles tout en apprenant leurs noms et leurs combinaisons en constellations : rien de mieux pour kiffer les bonnes cosmic vibes of ze sky !
Un laboratoire populaire...
Le cosmolab, laboratoire populaire bien ancré dans le présent — fameux point d’intersection entre passé et futur — permet à tout un chacun de s’investir par les sciences participatives dans des recherches tant expérimentales que critiques, sur l’histoire et le devenir de l’essor des Arts et des Sciences dans son contexte chrono-sociétal. Et là, ça rigole pas, c’est du sérieux.
E.R.R.E.U.R
L’ERREUR — Espace de Réflexions Raffinées, Engagées, Utopistes mais Réalistes — est le journal de publication des recherches du laboratoire populaire, mais où tu peux aussi exprimer ta rage et ton envie de changer le monde par des critiques argumentées de la face cruelle du monde des humains, mais aussi exposer ton émerveillement face à la face magique de ce même monde, symbolisée par notre fragile et efficace conscience.
Tout le monde a le droit à l’ERREUR, mais l’ERREUR est humain…

Pourquoi cosmos ? Car ce mot, apparemment inventé par ce cher Pythagore, comme le mot philosophie, désigne le monde, la Nature avec un grand N, les Hommes et les Femmes, les yeux dans les yeux, les Dieux dans les cieux, les montagnes et les rivières devenant sables et océans, tout quoi ! En bref notre Univers ! Nous sommes l’Univers, comme le dit si joliment Hubert Reeves dans son ouvrage Poussières d’étoiles en commentant la photographie d’un fœtus : “l’Univers s’apprête à prendre conscience de lui-même”.
Tous les atomes qui nous constituent ont été fabriqués par les étoiles, à partir de l’hydrogène, le plus simple des éléments chimiques. Composant essentiel de l’eau et nommé ainsi par Lavoisier car il génère de l’eau, l’hydrogène existe depuis les débuts de l’Univers. La Vie est un phénomène cosmique.

Pourquoi note ? Car le premier organe qui fonctionne après la fécondation, c’est le cœur : le rythme. À la naissance, juste après avoir rempli d’air nos poumons pour la première fois, nous l’expulsons par un cri: le chant est né. Les battements du cœur et cette forme originelle du chant qu’est le cri ont fait que sur notre bonne vieille, fragile mais très belle Planète Terre, il n’existe aucun peuple qui n’a pas développé la Musique !
Toute l’humanité fait, joue, touche, danse, expérimente, pense, théorise, critique, fabrique, repique, télécharge la musique !
L’humanité a toujours mêlé et mêlera toujours Musique et Cosmos ! Nous n’avons pas le choix ! Et qui sait, si nous n’étions pas seul dans l’Univers, une autre forme de Vie n’aurait-elle pas elle aussi développé sa propre musique ?

Pour toi, amoureux de la Vie, car, étant vivant, tu tiens à ta Vie, comme tout le monde.
Toi qui es maire ou responsable du service culture d’une mairie.
Toi qui es programmateur•trice d’une salle de spectacles ou d’un festival.
Toi qui es prof ou chef d’établissement éducatif.
Toi qui es chercheur•euse au CNRS ou à Pole Emploi.
Toi qui es président•e d’un comité d’entreprise ou d’un comité des fêtes.
Toi qui es employé•e d’un office du tourisme ou médiathécaire.
Toi qui es surveillant•e pénitentiaire ou détenu•e.
Toi qui es trader ou habitant d’un bidonville.
Toi qui es chef d’entreprise ou esclave moderne.
Toi qui es parent ou enfant.
Ou bien toi qui es tout simplement être vivant, n’hésite pas à faire appel à Cosmo’Note !

Il n’y a aucun évènements à venir pour le moment.
toutes les dates

En adhérant à Cosmo’Note, tu peux suivre les formations internes pour non seulement, enrichir ta culture scientifique mais également te permettre :
• d’animer les ateliers pédagogiques
• de participer aux recherches du laboratoire populaire
• d’animer les expositions et les randonotes
• d’écrire des articles pour l’ERREUR
• de soutenir l’association afin qu’elle préserve au maximum son autonomie financière.
Pour adhérer à Cosmo’Note, renvoie le bulletin d’adhésion accompagné d’un chèque de 5€ minimum (et oui tu peux donner plus si tu veux !) à l’ordre de ASSOCIATION COSMO’NOTE à l’adresse suivante :

Association Cosmo’Note
19bis rue de l’Est
31400 TOULOUSE

Clownférences

Les clownférences sont des sortes de conférences-spectacles d'humour scientifique et musical, sérieuses mais où on rigole un peu quand même, voire pas mal en fait. Agrémentées d’expériences scientifiques en direct, enrobées d’un nappage de tchatche expérimentale, saupoudrées de sons plus ou moins organisés entre eux – ce que les Terriens appellent communément la musique – les clownférences deviennent des clownférences scientizikes ! La Cie Cosmo'Note propose un cycle de clownférences intitulé Mais qu'est-ce qu'on fout là ? Et oui, qu'est-ce qu'on fout là, chacun de nous, perdu dans l'immensité de l'Univers...

Super amas de la Vierge

Groupe local

Voie lactée

Soleil

Terre

planete terre

Le Grand Détraqué, sorte d’entité capitalo-plasmique très très méchante, propage staracadémisation des Arts et staracatomisation des Sciences à travers toute la matière grise de toutes les créatures de tout l’Univers en aspirant leurs connaissances cérébro-synaptiques.
Famines nombreuses et catastrophes naturelles, écologies déconnectées et pollutions irréversibles, téléréalités imbécilisantes et virtualités augmentées, réseaux asociaux et guerres fratricides : telles sont certaines des conséquences néfastes des plans sournois et maléfiques du Grand Détraqué.
La planète Terre, première cible cognitive du Grand Détraqué, est particulièrement atteinte par un non négligeable dérèglement musico-cosmique du système existentialo-psycho-philosophique de ses habitants, vous, les terriens.
Heureusement, les Multimètres de l’Univers arrivent sur Terre.
Envoyés par le Grand Attracteur, sorte d’entité cosmo-symbiotique très très gentille du confluent virgo-galactique supra-local, ils déjouent les plans sournois et maléfiques du Grand Détraqué.

Les contextes planétaires dans l’Univers, et en particulier le mal être cosmique régnant sur Terre, n’ont pu qu’inciter le Grand Attracteur à confier aux Multimètres de l’Univers une série de missions délicates, avec un but très clair et une méthode bien précise.
Leur but ? Rétablir la symbiose galactico-vibratoire en phase avec l’onde musico-cosmique thêta bémol afin de transformer les méchants qui n’aiment pas le bien en gentils qui n’aiment pas le mal, car moins les pas méchants sont plus gentils, plus ils sont moins méchants…
Leur méthode ? Réharmoniser le système existentialo-psycho-philosophique de toutes les créatures de tout l’Univers afin d’en raviver l’esprit critique par la connaissance et la pratique des Arts et des Sciences.
Mais, au fait… qui sont les Multimètres de l’Univers ?
Originaires de Systêmæ D, un système planètaire perdu dans l’espace-temps très beaucoup lointain du futur antérieur presque parfait, ils se nomment Monsieur D. et Capitaine Stœtöskov.
Afin de passer inaperçus auprès des terriens, ils ont morpho-téléchargé l’anatomie des humains. En effet leur apparence véritable pourrait heurter la sensibilité des plus jeunes.

  • Monsieur D.

    Bienfaiteur galactico-vibratoire

    Il aime Pythagore

    CV de Monsieur D.
    Âge : indéterminé
    Formation : CAP de bienfaiteur galactico-vibratoire, doctorat en ‘pataphysique des particules
    Profession : envoyé spatial malencontreusement oublié dans le passé décomposé des terriens
    Loisirs : Pythagore
    • Capitaine Stœtöskov

      Pilote de Pigeon Millenium

      Il aime Vaisseau spatial Magazine

      CV de Capitaine Stœtöskov
      Âge : pas mieux
      Formation : BEP de réharmoniseur musico-cosmique, diplômé de l’école mégapolytechnique
      Profession : pilote du fameux vaisseau trans-temporel Pigeon Millenium équipé de réacteurs turbo-fréquentiels
      Loisirs : Vaisseau spatial Magazine

      La légende raconte que, grâce à son apparence humaine, Monsieur D. aurait ainsi infiltré les pythagoriciens pendant plusieurs centaines d’années, vers le Sud-Est de la France, sorte de zone virtuelle avec des frontières bien réelles. Certains terriens le nomme le savant de Marseille. C’est donc lors de son long séjour chez les terriens, caché parmi eux, que Monsieur D. glane et sauvegarde tout leur savoir afin de leurs retransmettre lors des missions de réharmonisation.

      Et c’est le Capitaine Stœtöskov, bravant les pires tempêtes cosmiques à bord du Pigeon Millenium, qui revenu le chercher sur Terre. Toutes ces missions, planifiées par le Grand Attracteur, sont articulées autour de cette question fondamentale qui nous concerne toutes et tous : Mais qu’est-ce qu’on fout là ? Bordel de mmm… Merci de coopérer.

      0/ Mais qu'est-ce qu'on fout là ?

      Mission à caractère propédeutique, Mais qu’est-ce qu’on fout là ? est une interrogation que chaque être vivant doué de conscience, comme vous chers terriens, se pose et à laquelle plusieurs domaines de réponse sont possibles : le spirituel, le rationnel et l’émotionnel. Qu’est-ce que la religion ? Qu’est-ce que la science ? Qu’est-ce que l’art ?
      # Préhistoire, histoire des mythes et religions, épistémologie, art préhistorique…

      1/ D'où venons-nous ?

      Terriens, cette mission vous raconte votre histoire cosmique, l’histoire de la matière qui vous compose, à travers l’évolution des étoiles et des planètes. D’où venons-nous ? alimente cette vérité que nul ne peut contredire, qu’est la cosmicité de la Vie.
      # Histoire de la matière, évolution des étoiles et lien avec l’apparition de la Vie, planétologie, radioactivité…

      2/ Comment communiquons-nous ?

      Hola, Buon giorno, Salam alaykoum, etc… Voilà quelques manières de se dire bonjour entre terriens. Mais la communication n’est pas réservée aux êtres doués de conscience : les êtres photosynthétiques communiquent également entre eux. Et un simple caillou, a-t-il communiqué avec l’endroit vers où il a chu ? Comment communiquons-nous ? est la mission qui explore des domaines inattendus de la communication.
      # Langues, accents, communications végétales, langage de la Nature…

      3/ Chut ! Le nombre d'Or...

      Un, deux, trois, quatre. Voilà les quatre premiers nombres entiers naturels, universels, communs à tous les peuples de l’Univers. Mais vous, terriens, comment les avez-vous représentés ? Quelle symbolique leurs avez-vous attribuée ? Existe-t-il d’autres nombres que les nombres entiers ? Chut ! Le nombre d’Or…va et vient dans l’espace et dans le temps à la rencontre de ce concept, tant magique et mystérieux que puissant et dangereux : le nombre.
      # Histoire du concept nombre, nombres rationnel et irrationnel, nombre d’Or, nombres premiers, trivium & quadrivium…

      4/ Sans lumière, on voit rien !

      En voilà une évidence pour les terriens d’aujourd’hui ! Mais ce n’a pas toujours été le cas. Ce concept flou très lié à ses débuts à celui de la vision s’est peu à peu émancipé pour devenir une substance : la lumière. Sans lumière on voit rien ! retrace l’histoire de la lumière jusqu’à de nouvelles observations embarrassantes non élucidées par les théories de l’époque.
      # Histoire et évolution du concept de lumière, ondes longitudinales et transversales, corpuscules, débats historiques…

      5/ Rien n'est pas relatif !

      Terriens, votre planète tourne sur elle-même, vous tournez autour du Soleil et ce dernier tourne autour du centre de votre Galaxie, la Voie Lactée. Tout bouge dans l’Univers. Mais l’Univers, lui, il bouge ? Rien n’est pas relatif ! aborde la science du mouvement, c’est à dire de la matière dans l’espace et dans le temps, jusqu’à ce grave problème de la gravité.
      # Histoire de la notion de mouvement, découverte de la gravité, invariance de la vitesse de la lumière, relativités…

      6/ Plutôt Bohrien ou Einsteinien ?

      Terriens, la matière qui vous compose semble posséder des comportements inhabituels à une échelle microscopique. Une théorie permet de prédire ces comportements : c’est la mécanique quantique. Cette théorie est-elle également descriptive ou se contente-t-elle d’être seulement prédictive ? plutôt Bohrien ou Einsteinien ? expose ce débat de philosophie expérimentale entre ces 2 terriens que sont Bohr et Einstein.
      # Histoire de la genèse de la mécanique quantique, débat Bohr/Einstein, philosophie expérimentale, maîtrise de la matière…

      7/ Dans le piano tout est faux !

      La musique. Quelque chose cloche dans la musique. Peut-être est-ce cette perpétuelle recherche de perfection inatteignable qui fait de la musique un art à part ? Quoi qu’il en soit, terriens, nous sommes au regret de vous annoncer que nous allons vous démontrez cette désastreuse conclusion : Dans le piano tout est faux !
      # Spéculations musico-cosmiques du pythagorisme, histoire de la construction des gammes et des tempéraments, harmoniques…

      8/ La vie, c'est mortel !

      Quoi de plus mortel que la Vie ? Pas grand chose puisque ne peut être mortel que ce qui est vivant… Terrien, t’es pas rien, t’es vivant ! Et ça c’est beau ! C’est précieux comme cette substance hélicoïdalement énigmatique !
      la Vie, c’est mortel ! est la mission qui traite de l’évolution de ce phénomène à la croisée des questionnements scientifique et théologique : la Vie.
      # Théories de la Vie (évolution, créationnisme…), hérédité, histoire de la génétique, exobiologie…

      9/ Où allons-nous ?

      Terriens, votre planète court un grand danger provoqué par le Grand Détraqué. Le constat est grave. Vos océans commencent à déborder alors même que l’eau devient une denrée rare. Le climat se réchauffe alors même que la Terre entre en période de glaciation. Les guerres se multiplient alors même que la démocratie s’impose partout. La surconsommation énergétique s’amplifie alors même que la transition énergétique s’enclenche. Il est temps pour vous de choisir, et le choix n’étant pas mathématisable, il faut réfléchir, donc… où allons-nous ?
      # Construction des savoirs, écologie, climatologie, systèmes économiques, mathématiques électorales…

      Le cycle de base comprend les 3 clownférences 1, 2 et 9.
      Le cycle court comprend les 5 clownférences 0, 1, 2, 7 et 9.
      Le cycle long comprend les 8 clownférences 0, 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9.
      Le cycle vraiment très très long comprend les 10 clownférences.
      Le cycle à la carte comprend des clownférences au choix.

      Alban Nénon alias Monsieur D.

      Alban Nénon se passionne pour les sciences contemplatives depuis sa naissance. Enfant il veut être savant-inventeur ; à l’adolescence, architecte-musicien-apiculteur et au lycée astrophysicien. Il continue la pratique musicale dans un cadre familial et s’inscrit en fac de physique à Marseille, puis Orsay. Après ses études, il se relance dans la musique, se forme à la médiation scientifique auprès des Petits Débrouillards, activité pour laquelle il s’enrichit et s’investit énormément en tant qu’animateur, formateur et concepteur d’outils pédagogiques. Il reprend ensuite des études d’ethnomusicologie au Conservatoire Supérieur de Musique de Salamanque en Espagne, puis à l’Université du Mirail à Toulouse. Il dirige des projets musicaux, conçoit des outils pédagogiques autour des rayons cosmiques, de la nucléosynthèse stellaire, de la construction de la gamme de Pythagore, de l’acoustique musicale… Depuis fin 2011, il cogite à faire un spectacle transdisciplinaire et se spécialise en autodidacte aux liens entre l’histoire de la construction des gammes musicales et les connaissances mathématiques et astronomiques dans l’Antiquité. Il suit des ateliers et stages de clown qui l’amènent à imaginer un cycle de spectacles — les clownférences — intitulé Mais qu’est-ce qu’on fout là ? Il fonde naturellement l’association Cosmo’Note qui réunit ses 2 raisons de vivre : l’astronomie et la musique.

      Besoins techniques
      Espaces scénique minimum > largeur = 3m ; profondeur = 2m ; hauteur = 2m50
      Obscurité totale (salle ou il est possible de faire le noir)
      Spectacle autonome en son et lumière (2 prises secteurs 220V)
      Loge (ou équivalent) avec accès à l’eau
      Montage > 2h
      Démontage > 1h30
      Repas à terminer minimum 1h avant la représentation
      Il n’y a aucun évènements à venir pour le moment.

      Toutes les dates sur l’AGENDA

        Je voudrais un devis pour :
        le cycle courtle cycle longle cycle vraiment très longune ou des clownférences à la carte

        Naissance de l’inégalité

        Société

        De l’inégalité parmi les sociétés

        Société

        Histoire universelle des chiffres

        Maths

        Percevoir la musique (Helmoltz)

        Musique

        Musique-Mythe-Nature

        Musique / Philosophie

        Expliquer l’harmonie ?

        Musique

        Patience dans l’azur

        Astro / Philosophie

        Poussières d’étoiles

        Astro / Philosophie

        Ateliers

        Les ateliers pédagogiques de Cosmo'Note s'inspirent de l'esprit du Trivium & du Quadrivium, qui sont les 7 arts libéraux, c'est à dire les 7 disciplines de l’enseignement médiéval, héritées du pythagorisme antique et sur lesquelles toute la culture arabo-occidentale s'est forgée. Le trivium – ou triple voie – concerne le pouvoir de la langue. Comprenant la grammaire, la dialectique et la rhétorique, il est indispensable pour aborder le quadrivium – ou quadruple voie – qui, lui, aborde le pouvoir des nombres. Le Quadrivium englobe ainsi arithmétique, géométrie, musique et... astronomie ! Ne pas maintenir d’équilibre entre les Arts et les Sciences au sein de notre société est un danger pour bien au delà de ce que représente l’humanité. L’art permet de jouer et la science permet d’apprendre. Jouer, c’est comprendre, comprendre c’est apprendre et apprendre c’est respecter.

        Méthode optique de détermination des intervalles musicaux par Jules Antoine Lissajous
        géométrie vibratoire


        notions-clefs
        # vibration
        # note et intervalle de musique
        # consonance et dissonance
        # optique géométrique
        # courbes paramétrées

        descriptif
        Jules Antoine Lissajous, un savant du XIXème siècle, a imaginé une expérience très belle et peu connue : sa méthode optique de détermination des intervalles musicaux.
        Par des expériences simples, le public sera amené à comprendre les définitions de note et intervalle de musique, pour découvrir cette magnifique expérience de géométrie vibratoire !

        déroulé
        1/ Découverte des familles d’instruments de musique par un jeu de classement
        2/ Défis et expériences pour comprendre et définir une note de musique
        3/ Expériences auditives pour comprendre la notion d’intervalle de musique, c’est à dire la “distance” entre 2 notes
        4/ Présentation et manipulation de l’expérience de Jules Antoine Lissajous d’après le “Traité de physique élémentaire” de Ch. DRION et É. FERNET, Paris G.MASSON Éditeur, 1877

        public
        À partir de 8 ans.

        durée
        1 heure.

        Fiche atelier à télécharger

        Le compas parfait d'Abu Sahl Wayjan ibn Rustam Al Quhi
        mathématiques mécaniques


        notions-clefs
        # histoire des sciences > échanges grécos-arabes
        # optique > lentilles, foyers
        # géométrie > courbes géométriques planes
        # astronomie > trajectoires planétaires
        # philosophie des mathématiques > cadre axiomatique

        descriptif
        Droites, cercles, ellipses, paraboles et hyperboles sont des courbes géométriques que l’on retrouve dans la Nature, mais qui ont aussi des applications techniques au quotidien.
        Grâce à de petits défis, l’exploration de l’histoire des outils de construction de ces courbes géométriques amènera le public à découvrir une machine géniale permettant de tracer toutes ces courbes : le Compas Parfait d’Abu Sahl Al Quhi, savant perse du Xème siècle.

        déroulé
        Cet atelier de 3/4 d’heure se déroule en 3 parties.
        1/ Découverte des coniques d’Apollonius de Perge (cercles, ellipses, paraboles, hyperboles) à partir d’un cône tronqué et accompagnées de leurs applications dans la vie courante.
        2/ Exploration grâce à de petits défis des différents outils de construction pouvant tracer les différentes coniques.
        3/ Présentation et manIpulation du Compas Parfait d’Abu Sahl Al-Quhi à partir du livre de Philippe Abgrall “Le développement de la géométrie aux IXè-XIè sicles : Abu Sahl Al-Quhi”, Éditions Albert Blanchard Collection Sciences dans l’Histoire.

        public
        À partir de 12 ans.

        durée
        1 heure.

        Fiche atelier à télécharger

          Contact

          Tu peux ici laisser un message pour poser une question, donner ton avis, t'investir dans l'asso, programmer un spectacle ou des ateliers...

            Je souhaite

            Merci de cocher le(les) projet(s) qui m'intéresse(ent) :

              Je voudrais un devis pour combiner différents projets de Cosmo'Note
              ClownférencesAteliersMusiqueExpoRando'Note